Le poivron

Poivrons

Poivrons

Bien qu’on le considère comme un légume, le poivron est en réalité le fruit d’une plante.

C’est un champion quant à sa teneur en vitamine C. Juste derrière le persil, il devance les choux et épinards aussi très bien pourvus. La vitamine C possède des propriétés antioxydantes, ces dernières contribuent à diminuer l’oxydation et l’inflammation dans l’organisme, entraînant un effet protecteur contre l’apparition de certaines maladies dégénératives associées au vieillissement. Et à titre d’exemple, une petite portion de 50g de poivron seulement permet de couvrir 75% des apports quotidiens recommandés.

Rouge, jaune, vert

Sa couleur est due à son mûrissement : vert lorsqu’il est cueilli avant sa pleine maturité, il deviendra jaune s’il est laissé sur le plant puis orange et ensuite rouge à la toute fin de son mûrissement. Rouge, le poivron contient deux fois plus de vitamine C que le vert qui contient cinq à huit fois plus de composés phénoliques (autres substances antioxydantes) que le rouge, principalement localisés dans sa pelure. Une enquête a montré que 20 jours après sa cueillette, sa teneur en vitamine C augmente, quelle que soit sa couleur.

De plus, le poivron contient des substances efficaces contre le développement des tumeurs, notamment des capsiates. Elles sont capables d’induire l’apoptose, la mort des cellules tumorales. Les capsinoïdes agissent via des récepteurs qui entraînent la désintégration des mitochondries, un organite dont la cellule a absolument besoin pour fabriquer son énergie.

En outre, des recherches ont montré que des extraits de poivron ont permis d’inhiber la formation ou l’action des nitrosamines, des composés cancérigènes causant la tumeur au cerveau. Sa lutéoline agirait aussi sur les processus de mémorisation et serait capable de bloquer l’effet perturbateur de certaines molécules (neurotoxines, antagonistes…)  sur l’apprentissage.

Enfin, le poivron se situe parmi les végétaux les mieux pourvus en fibres, qui stimulent efficacement le transit intestinal, et font de lui un précieux allié de l’élimination. Tout cela pour un apport énergétique très bas.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *