La rhubarbe

Rhubarbe

Rhubarbe

La tige de rhubarbe, qui constitue la partie comestible de la plante, a la particularité d’offrir une saveur acidulée fort prisée pour les confitures et les tartes. On la trouve facilement prédécoupée en version surgelée mais elle n’est pas exploitable en l’état (même décongelée) pour des smoothies, en raison de son acidité très prononcée. Pour compenser sa forte acidité, on la prépare généralement avec une grande quantité de sucre, mais du coup elle devient moins recommandable d’un point de vue nutritionnel. Il conviendra alors de la cuire quelques minutes, de façon à obtenir une compote, de l’accompagner de miel et d’un fruit sucré comme une banane bien mûre et de la laisser reposer une nuit au réfrigérateur.

Quant ses vertus diététiques, elle représente une source importante de fibres alimentaires insolubles (connues pour leur capacité à réguler le transit intestinal) et de fibres solubles (capables de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang). La provitamine A ainsi que les vitamines B (B1, B2, B3, B5, B6 et B9) et E sont présentes à des taux intéressants. Et même congelée et cuite, elle est une excellente source de vitamine K, de calcium (indispensable à la solidité des os,) de vitamine C de manganèse.

Attention : En raison de la présence d’acide oxalique (ou oxalate), il est recommandé aux personnes souffrant de calculs rénaux d’éviter d’en consommer.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *